Impératif : rentrée 2019

Je vous ai laissés un peu tomber ces derniers mois. Et ce n’est pas bien.
Le propre des sites semi-pro ou « amateurs » (amateurs car l’activité du site ne fait pas vivre son auteur et ne constitue donc pas son activité principale) est de fonctionner uniquement sur le temps libre de son ou ses rédacteurs. S’ils ne constituent pas des sources de revenus conséquentes, ils restent souvent des activités précaires. Aussi, la première année est souvent fatale pour ces sites mués par la passion de leur(s) auteur(s): quelques sites, traitant de thématiques proches d’IMPÉRATIF et lancés à la même période, ont d’ailleurs fermé.
Ce ne sera pas le cas du blog IMPÉRATIF.

Si j’ai pris du champ durant ces quelques mois, c’est surtout pour générer des revenus qui me permettront pendant plusieurs mois de me consacrer uniquement au développement d’un activité de mentoring pérenne dont IMPÉRATIF sera l’un des supports. Mais pas l’unique support.
J’ai toujours eu en tête que l’écrit ne suffit pas pour s’imposer sur le net. Un message démultiplie sa portée avec l’audio ou la vidéo.
Aussi, des Podcasts et des vidéos étofferont bientôt le site ; ces formats seront classés en deux types de contenus distincts : ceux qui composeront l’« appareil critique »  permettant d’analyser la situation actuelle et, ceux qui viseront à entraîner les compétences. Je suis bien conscient que de nombreux sites et comptes Youtube proposent déjà des grilles d’analyses pertinentes sur les problématiques masculines, les théories du genre ou l’hystérie néo-féministe ; néanmoins, ces mêmes sites restent critiques sans jamais proposer de solutions au quotidien ou dans le collectif à ceux qui les écoutent. A l’inverse, d‘autres sites (souvent virilistes) proposent du coaching (plus ou moins pertinent) à leurs « followers » sans jamais corréler leurs enseignements à une lecture socio-politique. L’idée initiale du site qui a toujours été de faire le lien entre « expression critique » et « incarnation au quotidien » sera donc poursuivie au travers de ces nouveaux formats.
Comme je l’ai dit plus haut, IMPÉRATIF n’est pas un site professionnel. Aussi la production de ces modules ne dépend-elle que de moi et de ma capacité à traiter techniquement l’audio et le montage vidéo. Aujourd’hui je maîtrise WordPress (gestion du site), Photoshop (traitement graphique) et Adobe Audition (acquisition et traitement du son) ; il me reste à bien maîtriser Abobe Première et After Effect pour l’acquisition et le montage vidéo.
Si mon apprentissage avance comme prévu, il me permettra de délivrer ce type de contenus au mois d’octobre. Je vous demande donc encore un peu d’indulgence vis-à-vis des délais.

Sur le fond, le site sera plus « occidental » et moins « masculiniste ».
Je crois que les thématiques traitées parlent d’elles-mêmes et qu’il n’est pas besoin de préciser « Masculin » ou « Viril » sur la page d’accueil. Ce petit changement tient aussi à souligner que je ne suis pas « masculiniste » mais antiféministe, que les contenus ne visent pas la « femme du quotidien » mais les troupes du chaos et de la « déconstruction » qui excitent une « guerre horizontale » entre les deux sexes à des fins de déstabilisation et de désintégration sociale.
Si j’ai remplacé « Masculin » par « Occidental » c’est aussi pour bien préciser à qui s’adresse le site : les habitants légitimes du continent européen dont l’existence ethno-civilisationnelle est menacée par une crise économique, sociale et culturelle majeure doublée d’un raz-de-marée migratoire sans précédent qui pourrait nous rendre minoritaires dans nos propres Patries.
Il s’agit de proposer pistes de réflexions et conseils pratiques de « survie », dans le cadre d’un « réarmement personnel » à destination de ceux qui ont conscience de l’effondrement progressif que vivent nos sociétés, effondrement dont la « crise de la masculinité », bien réelle en Occident, n’est qu’un des aspects.

Comment survivre parmi une population exomorphe hostile et dressée à la revanche, dans un décor de désintégration économique et sociale où la désinformation-répression neutralise les volontés et la « déséducation » planifiée menace notre mémoire et la capacité intellectuelle des générations futures ?
Nous sommes quelques-uns à y réfléchir et comprendre que l’action politique, si elle est nécessaire, ne suffit plus à répondre aux défis du moment. Comprendre, analyser, comptabiliser, commenter… critiquer « ce qui vient » ne suffit pas. Il faut apprendre à survivre au nihilisme, ici et maintenant, adopter un esprit tactique pour le contourner ou le contrecarrer mais surtout pour le subjuguer afin de préparer la Renaissance.
La démarche d’IMPÉRATIF n’est donc pas politique, elle en est même l’exacte opposée : les politiques souhaitent changer la vie de tous en se faisant élire à la tête de collectivités ou de l’appareil d’Etat. Il s’agit ici d’aider chacun à se « changer » et à « pouvoir changer » son environnement. L’objectif est donc moins d’exprimer des opinions politiques que d’apprendre à vivre et à incarner une vision du monde par des attitudes et des actions au quotidien.

Pour être concret, j’accentuerai plus le traitement des thématiques de la psychologie sociale appliquée et de la dynamique psychique (résilience, influence, lobbying, autorité, leadership…).
Je partagerai pour cela des contenus auxquels j’ai eu accès dans le cadre de formations de management ou précédemment acquis pendant dans différents cursus de « thérapies courtes ». 
L’idée c’est de permettre aux amis d’accéder à des contenus et des formations d’ingénierie sociale, traditionnellement réservés à certaines strates professionnelles : utiliser les armes de l’adversaire au lieu de les « diaboliser », retourner le canon vers ceux qui l’ont initialement pointé.  Le traitement de ces thèmes se complétera d’articles « biographiques » et de collaborations qui permettront de présenter des expertises sur d’autres domaines (nutrition, développement sportif et technique…)

Mais l’existence du site tient aussi sa justification dans le développement d’une « communauté impérative », virtuelle ET RÉELLE.
Je multiplie les prises de contact, sonde les uns, demande conseils aux autres, dans ce sens. Certaines personnes sont perplexes face à la nouveauté du projet, d’autres enthousiastes. Bref, on avance. Moins rapidement que je ne le souhaite, mais la route se trace.

En attendant, et avec un peu de retard, je vous souhaite à tous la meilleure des rentrées !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *