Bilan 2018, Prévisions 2019

Le début de l’année est le moment des bonnes résolutions.
Aussi, je ne dérogerai pas à la règle pour faire le bilan des deux premiers mois d’Impératif (novembre-décembre 2018) et pour tracer les grandes axes de développement du site.

Retour sur les objectifs 2018

Pour l’année 2018, je m’étais fixé 4 objectifs.
Le premier, personnel, consistait à acquérir un bien immobilier en Grèce. Il n’a pas été atteint puisque je n’ai pas trouvé le type de maison que je cherchais à Delphes ; endroit où il est déjà extrêmement difficile d’acquérir pour un Grec puisque les constructions sont impossibles (zone protégée) et que les biens se transmettent d’une génération à l’autre (ce qui est plutôt une bonne chose).
Le second objectif fixé, professionnel, consistait à atteindre un niveau de Chiffre d’Affaires dans mon activité qui me nourrit et paie les factures, l’immobilier. L’objectif n’a été que partiellement atteint à cause des lenteurs de procédures de ventes et des retards d’octroies de prêts pour certains clients : ce qui a glissé certaines signatures sur Janvier 2019.
L’acquisition de compétence constituait le troisième objectif. Il s’agissait de maitriser WordPress, logiciel de création de sites afin de produire Impératif, dont la mise en ligne (en juin 2018) constituait le 4ème objectif, social.
Un surcroît d’activité dans l’immobilier et la résolution de certains soucis ne m’ont pas permis de dégager du temps nécessaire pour « me mettre » sérieusement sur WordPress au second trimestre 2018; ce qui a évidemment retardé la mise en ligne du site qui n’a été effective… que le 31 octobre !
J’ai rattrapé mon retard sur WordPress à la fin du troisième trimestre, profitant de mon retour de Grèce début septembre, frais et reposé, pour apprendre et maitriser le logiciel : Après une semaine intensive à manipuler « Template », modules et « Widgets », je savais créer et gérer un site d’un niveau suffisant pour mon projet. 
Ce qui s’est révélé le plus long entre le 10 septembre et le 31 octobre, ce n’est pas la réalisation du site ou la rédaction des premiers textes mais le choix d’un nouveau nom de site… disponible. Avec le recul et malgré les opinions favorables à son sujet, le nom de domaine (le vecteur) réservé en janvier, me semblait trop aride et pas assez évocateur pour caractériser le projet. Il fallait donc trouver un autre nom qui évoque l’attitude virile doublée de l’angle martial, le dépassement et l’exigence de soi, la verticalité et la référence à des épopées héroïques du passé occidental.
Après de nombreux atermoiements faits de brainstorming, de tests et de longues discussions avec des conseils pro ou simplement avisés, le nom Impératif fut choisi : Il a le mérite de lier les notions de rigueur, de vigueur et de verticalité tout en renvoyant, par son étymologie à l’idée impériale.

 

Deux mois sur Impératif

Lancer un site est une chose, le faire vivre au quotidien tout en planifiant ses développements en est une autre. Cela exige de la rigueur et de l’assiduité et surtout du temps à extraire de journées jusqu’alors dédiées à une activité professionnelle chronophage. Il me fallait donc trouver du temps supplémentaire dont j’aurais optimisé l’utilisation pour étoffer le site naissant.

Car la production d’un contenu ne se réduit pas à l’écriture d’un texte.
Si l’on veut créer du contenu crédible, il faut, en amont, effectuer des recherches, ce qui exige donc de lire différentes sources livresques ou web pour en analyser la véracité et valider leur possible intégration dans la vision du monde que vous proposez. Certains textes sont plus faciles à traiter que d’autres puisque vous êtes déjà familiarisés avec. Mais si vous souhaitez traiter un sujet technique ou scientifique inconnu mais dont l’agrégation est nécessaire pour le corpus doctrinal que vous proposez, alors oui, il faut du travail et du temps. Pour prendre le simple exemple de la question de « la Testostérone » que j’ai traitée en deux textes parce qu’elle est centrale dans le comportement masculin que je propose d’entrainer. Alors oui, avant de produire des textes sur le sujet, j’ai dû lire plusieurs dizaines de textes spécialisés pour me familiariser avec le sujet et surtout acquérir une vue d’ensemble que seule la multiplicité des sources permettait parce qu’on ne peut fonder sa propre vision sur un seul auteur, scientifique ou pas. Et également parce que sur un sujet scientifique comme celui de la testostérone, la fantaisie est exclue. Décrire le fonctionnement du complexe hypothalamo-hypophysaire exige d’abord de le comprendre pour le retranscrire et le résumer de la façon la plus simple et la plus accessible à tout type de lecteurs. 
Ensuite après la phase de recherche, vient la phase d’écriture proprement dite. Celle-ci consiste donc à écrire le texte dans un premier jet puis à en effectuer les corrections voire les réécritures de certaines parties avant de lire à voix haute l’ensemble pour en tester la musicalité. Une fois que votre article est écrit, vous devez le structurer et le segmenter avec des titres et des sous-titres pour qu’il puisse être lu plus facilement par vos visiteurs.
Enfin, vient la phase de mise en page qui consiste à poster le texte sur votre interface en appliquant tous les paramètres du site (police, taille du texte, alignement, sauts de lignes…) en intercalant des images significatives que vous aurez pris le temps de choisir pour bien illustrer le sujet. 

Ayant conscience du travail à fournir, j’avais réglé mon réveil à 5h30 pour disposer d’environ 4h00 matinales quotidiennes dédiées à l’écriture. L’objectif était de produire 3 articles par semaine. Je n’ai pas tenu cet objectif puisque le site présente 22 articles après deux mois d’activité dont un quart a été écrit en octobre, avant le lancement. En fait, j’ai tenu le rythme moyen de deux articles par semaine.
Deux raisons expliquent ce mauvais résultat :
– Le suivi du rituel matinal qui a été laborieux à adopter en Novembre. Les bons rituels étant toujours plus difficiles à mettre en place que les mauvaises habitudes…
– L’engagement physique et émotionnel auprès des Gilets Jaunes qui a détourné partiellement mon attention du site pendant trois semaines entre le 24 novembre et le 15 décembre.

Produire des textes ne suffit pas, il faut aussi en assurer la promotion au travers des différents réseaux sociaux et nouer des partenariats ponctuels ou réguliers avec des sites amis pour faire connaitre son travail.
Aussi, j’ai créé un compte Twitter et un compte Instagram Impératif pour communiquer sur le site. Même si les followers sont encore peu nombreux, ces supports permettent néanmoins de renforcer la visibilité du site sur le web et aussi de mieux se positionner sur des mots-clés stratégiques.
Une page Facebook a également été créée pour construire l’embryon de la « communauté impérative » et communiquer régulièrement avec elle.
Facebook m’a permis de faire connaitre le site à la communauté francophone MGTOW  et notamment de faire connaitre son existence auprès de trois figures de la mouvance : Martial, pugnace auteur du site Néo-masculin, Ralf et Mos Majorum, animateurs de comptes Youtube à l’audience croissante.  Ces trois figures animent un podcast hebdomadaire, le Café des Hommes, auquel j’ai été convié pour l’émission du 12 décembre. Même si cette participation n’a pas engendré un flux de visites important, il a permis une première exposition auprès du public masculin.

L’activité balbutiante du site, encore inconnu en Octobre, et le peu de relais médiatiques dont il dispose, explique son audience restreinte. Je comptabilisais 2.891 « visiteurs différents » en Novembre, soit 96 visiteurs/jour et 3.241 « visiteurs différents » en Décembre, soit 104 visiteurs/jour. C’est une base de départ appréciable sachant que je n’ai acheté ni mot-clé, ni visibilité sur aucun média. 

Si l’audience du site n’intègre pas les objectifs 2019, je serai néanmoins vigilant sur son évolution, ne serait-ce que pour savoir quels types de rubriques et quels contenus « intéressent »;  mon idée fixe étant de produire du contenu utile pour mes visiteurs.

 

Novembre – Décembre 2018 : 3 leçons à retenir

L’identité fédère

L’identité d’un site est d’abord constituée d’éléments qui le rendent familier à ses visiteurs dès la page d’accueil : titre et « baseline », charte graphique, logo… Ces facteurs d’identification permettent de cohérer un univers dans lequel les visiteurs, habituels ou non, se reconnaissent.
Mais la cosmétique du site n’est pas le fondement de son identité. C’est le contenu qui définit un site et fidélise ou non les visiteurs : si celui-ci est attractif, c’est-à-dire qu’il répond aux attentes des visiteurs (se distraire, se cultiver ou se renseigner sur un sujet précis) ceux-ci reviendront. L’identité d’un site, ce n’est donc pas seulement un « look » mais aussi surtout un contenu qui prend toute sa pertinence dans la façon dont il est exprimé, que ce soit par le mode (textes, photo, dessins, audios, vidéos), par la qualité des réalisations ou la voix qui porte l’ensemble.   

Même si je suis relativement satisfait du graphisme de cette première du site que vous avez sous les yeux, je sais qu’il est possible d’améliorer des éléments de lecture ou des signalisations.

Il manque déjà un logo facilement identifiable qui sera produit lors des prochaines semaines ; quelques améliorations graphiques seront opérées ici et là.

Il y aura également, de ma part, un travail de clarification qui sera fait sur l’objet et la mission du site : une charte de neuf points sera publiée pour préciser l’état d’esprit qui guide mon travail.
De nouveaux contenus seront ajoutés au fil des semaines comme une rubrique « Aimer » qui traitera des rapports hommes-femmes, sujet jusqu’alors ignoré sur le site et pour lequel je suis pourtant légitime (mes amis savent pourquoi…).

Je fais ce travail de production avec passion mais je ne le fais pas pour moi. Comme je l’écris plus haut, mon but est de produire du contenu qui a du sens et de l’utilité pour vous. Il doit vous servir… sinon… à quoi bon ?…

Être utile aux hommes, c’est surtout ce qui fonde ma démarche et donc l’identité du site.    

 

Le travail paie… mais pas toujours

J’ai pu m’apercevoir que la régularité du travail paie. Chaque nouvel article annoncé sur Facebook ou Twitter attire des visiteurs qui parfois « likent » un lien ou s‘inscrivent sur la mailing-list pour « rester en contact ». Plus la régularité des publications est importante et plus l’audience progresse ou reste à un bon niveau puisque vous venez plus régulièrement soit parce que vous êtes alertés par l’annonce d’un article qui retient votre intérêt, soit parce que vous êtres habitués à une régularité importante.
Si je n’ai pas atteint mes objectifs de publication pour le ces deux premiers mois, un bon travail de référencement m’a permis de faire connaitre le site via certains mots-clés insérés dans les textes, les images ou les balises « head ».
Néanmoins, mon analyse des audiences m’a permis de comprendre que ce n’est pas l’effort fourni qui paie mais la pertinence de l’effort fourni. Certains textes répondent à des questionnements (comme ceux concernant la testostérone), d’autres moins. Aussi, sur un même nombre d’heures de production, il est possible d’avoir des résultats d’audience différents.  

Je considérais le site jusqu’alors dans sa phase beta. Je n’ai donc pas encore posté l’ensemble des contenus.
Dans cette perspective, deux textes seront postés chaque semaine de 2019. Ces textes iront étoffer les rubriques actuelles, accessibles par la page d’accueil, et permettront également de créer d’autres catégories comme celle dédiée aux pouvoirs paranormaux.   
Enfin, des podcasts audio, libres d’accès, viendront s’ajouter aux formats textes, entre le mois de Mars et le mois d’Avril.

 

Le vecteur de puissance, c’est l’audio et la vidéo

Les textes ne touchent qu’un infime partie des internautes. Pour qu’un contenu soit efficace, percutant et accessible par le plus grand nombre, il doit être audio ou vidéo. J’ai assez parcouru le web pour m’apercevoir que des auteurs peuvent écrire des textes aussi qualitatifs qu’ignorés. Tout simplement parce qu’ils ne s’adressent uniquement à ceux qui prennent le temps de lire, la petite minorité des internautes.
Mon objectif N°1 pour Impératif est de produire des podcasts à la fin du 1er trimestre 2019. Je ne peux encore indiquer de date précise, tout dépendra de ma capacité à maitriser le logiciel Première dans les meilleurs délais. Dans un premier temps, il ne s’agira que de Podcasts audio, librement accessibles sur le site et sur des plateformes comme Youtube.
Youtube est un passage obligé pour tous ceux qui veulent faire connaitre leur travail. Si Impératif a été pensé pour intégrer ultérieurement du contenu audio et vidéo, Youtube c’est l’arène centrale où l’on se confronte aux autres, où l’on reçoit les coups et où on les rend.
Ma nature belliqueuse s’en réjouit à l’avance…

 

Sur les 5 objectifs que je me suis fixés en 2019, 2 concernent donc Impératif dans son développement et son passage en audio.

J’espère que les textes et les podcasts diffusés cette année répondront à vos attentes et nous permettront d’évoluer et de grandir ensemble, tant sur le plan individuel que collectif.

Pour conclure,  il me reste à vous souhaiter une bonne année 2019, avec plein de bonnes et fortes choses et la réalisation de vos projets les plus hardis !

3 thoughts on “Bilan 2018, Prévisions 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *